L’entorse latérale de cheville

Tous mes conseils d’ostéopathe sur le blog de Performans. Découvrez les différents thèmes du cabinet : l’Ostéopathie, le Coaching sportif, la Nutrition.

L’entorse latérale de cheville est la plus fréquente des entorses, représentant 90% des cas. En effet, l’articulation de la cheville supporte tout le poids du corps, elle est très mobile et extrêmement sollicitée au quotidien. L’entorse survient le plus souvent lors de pratiques sportives, lors d’un changement de direction ou à la réception d’un saut.

Qu’est ce que c’est?


Une entorse latérale de la cheville est une blessure aux ligaments situés à l’extérieur de l’articulation de la cheville. Il existe trois ligaments principaux à l’extérieur de la cheville (antérieur, moyen et postérieur).
Grade 1 : étirement ou déchirure mineure du ligament avec légère sensibilité, gonflement et raideur.
Grade 2 : étirement et déchirure modérés du ligament avec douleur, gonflement et ecchymoses modérés.
Grade 3 : déchirure complète du ligament affecté avec gonflement, ecchymoses sévères et parfois fracture associée.

Comment ça se passe ?


Le mécanisme le plus souvent responsable de la lésion des ligaments latéraux est un « affaissement, roulement » de la cheville vers l’extérieure (inversion du pied).


Quels sont les symptômes?


Les symptômes consécutifs à une entorse latérale de la cheville dépendent fortement du degré de la blessure. Dans les entorses mineures de la cheville de grade 1, il est probable qu’il y ait une douleur et une sensibilité sur la face externe de la cheville ( notamment à l’insertion des ligaments et sur leur trajet), accompagnées d’un certain gonflement de l’articulation de la cheville. Dans le cas d’entorses plus graves, il sera probablement douloureux et difficile de marcher, et il y aura probablement un gonflement et des ecchymoses plus graves autour de la cheville.


De quelles investigations ai-je besoin ?


L’interrogatoire et l’examen clinique permettent le plus souvent à établir le diagnostic. Au regard des critères d’Ottawa une radio pourra être prescrite afin d’éliminer ou confirmer une suspicion de fracture. Dans le cas d’entorses plus graves, une IRM peut être recommandée pour déterminer l’étendue des dommages et aider à orienter la prise en charge.


Quels sont les traitements ?


Les options de traitement suite à une entorse latérale de la cheville différeront en fonction de la gravité de la blessure. Dans les entorses mineures de la cheville de grade 1, il est possible de continuer à marcher sans douleur (si pas de douleur il est préférable de laisser le processus inflammatoire faire son travail pendant 2-3 jours et donc de ne pas appliquer de glace). Quelques exercices de mobilité et de proprioception seront à réaliser pendant une dizaine de jours.
Dans les premiers jours suivant une entorse grave de la cheville, il est recommandé de suivre le P.R.I.C.E. (Protection, Repos, Glace, Compression, Élévation) et si la marche est douloureuse, des béquilles ou une attelle peuvent être prescrites. Dans la mesure où la douleur le permet, il est important de restaurer l’amplitude des mouvements, la force et l’équilibre, ce qui doit être guidé par votre Kiné. L’entorse de cheville peut également entrainer des pertes de mobilités ou des compensations au niveau du genou ou de la hanche nécessitant la consultation chez un ostéopathe.
Si un ou plusieurs ligaments situés à l’extérieur de votre cheville guérissent mal, cela peut entraîner une instabilité chronique de la cheville. Cela peut provoquer des douleurs chroniques et des entorses répétées de la cheville. Si l’instabilité chronique persiste, une chirurgie de stabilisation ou de reconstruction peut être nécessaire.

Pour en savoir plus

Les critères d’Ottawa: imagerie ou pas?

Haute Autorité de Santé: recommander les bonnes pratiques. Diagnostic rééducation et retour à la pratique sportive.

Exercices à faire suite à une entorse de cheville

Longtemps considérés comme l’exercice roi pour muscler les abdos, les crunchs sont en réalité loin d’être parfaits, et pour plusieurs

Quel sucre privilégier? Index glycémique, charge glycémique, fructose, glucose, édulcorants…

L’idée que la bière est une bonne boisson pour la récupération après l’effort est un mythe, malheureusement tenace. Pourquoi la